• Actualités
  • Ecoconception, vers de nouveaux modèles d’affaires

Ecoconception, vers de nouveaux modèles d’affaires

Il est d’usage dans l’industrie de considérer l’écoconception comme un gadget dont l’objectif est de s’acheter une image de responsabilité avec des matières recyclables. Mais c’est là manquer l’essentiel d’une démarche de transformation qui permet in fine de construire de nouveaux modèles d’affaires, de pérenniser son activité et de vendre des services additionnels.

Alors, de quoi parle-t-on exactement ?

« L’écoconception consiste à intégrer l’environnement dès la conception d’un produit ou d’un service, et lors de toutes les étapes de son cycle de vie.1 »

  • L’environnement est un système complexe qui comprend les milieux physiques (eau, air et sols), les animaux, les végétaux et les ressources naturelles. Ces éléments interagissent au sein d’un équilibre fragile. Les activités humaines en particulier industrielles ont globalement des impacts négatifs sur cet équilibre : pollution de l’eau de l’air et des sols, génération de déchets et de bruit, dégradation des espaces naturels, atteintes à la biodiversité qui mènent entre autres aux changements climatiques que l’on connait et à l’épuisement des ressources naturelles.
  • La conception du produit répond quant à elle à des critères de faisabilité technique, de maîtrise des coûts et de réponse aux attentes des clients potentiels.
  • La notion de produit dans son acception large englobe à la fois les biens matériels et les services. Un produit peut donc aller de l’aspirateur de maison aux sites internet en passant par la smart city. Le meilleur exemple de bien de consommation qui englobe les 2 facettes objet-service à lui seul, est l’objet connecté. Une étude menée par Gartner et l’Idate estime qu’en 2020 le nombre d’objets connectés en circulation à travers le monde s’élèvera entre 50 et 80 milliards, d’où la nécessité d’écoconcevoir non seulement l’objet mais aussi les services qui lui sont associés.

En clair, écoconcevoir un produit consiste donc à le penser de manière à réduire son impact environnemental lors des 5 étapes de son cycle de vie : extraction des matières premières, processus de fabrication, transport, usage et fin de vie.

Les tentatives pionnières partent souvent de la volonté d’un chef d’entreprise de responsabiliser son activité et ciblent les trois premières phases : extraction de matière, fabrication du produit, et son transport.

1 AFNOR , 2004

Des résultats tangibles à chaque mission
Découvrir nos études de cas

07/09/2020

Presse

Les défis de la filière hydrogène

Retrouvez notre intervention dans Air&Cosmos

En savoir plus

24/08/2020

Presse

Arrêter d’acheter chinois ? Tentant mais... coûteux !

Retrouvez notre intervention dans Capital

En savoir plus

28/07/2020

Article

3 raisons pour lesquelles les DSI doivent faire des dépenses IT leur priorité absolue

Vers un changement de paradigme dans l'IT...

En savoir plus

22/07/2020

Article

Article - L’aviation hydrogène : scénario crédible ou irréaliste ?

Quels défis nous font face pour une transition à grande échelle vers l’avion 100% hydrogène ?

En savoir plus
Fermer